Actualités

Version imprimable de l'article

Vie de chantier

Les tests hydrostatiques en cours sur les trois réservoirs

10/09/14

Les tests hydrostatiques sur les trois réservoirs ont commencé début juillet. Leur but est de vérifier la bonne tenue des fondations, l'étanchéité de la cuve intérieure (qui recevra le GNL) et son bon placement dans l'enveloppe de béton. Le point sur ces manoeuvres délicates avec David Cieslik, responsable Qualité chez Entrepose Projets.

Le 4 juillet dernier, les tests hydrostatiques ont débuté sur le R1. « Nous intervenons une fois l’ensemble du soudage terminé dans la cuve intérieure en acier 9 % nickel », explique David Cieslik. « L’objectif des tests hydrostatiques est de s’assurer que la cuve soit parfaitement étanche mais également qu’elle ait bien pris sa place dans l’enveloppe de béton, de façon à ce qu’elle ne puisse plus bouger ». Le test hydrostatique se fait par remplissage d’eau, grâce à une pompe connectée à la mer et reliée au sommet du réservoir par des dizaines de tuyaux. L’eau de mer est filtrée au cours du remplissage, mais également lors de la vidange de la cuve. La cuve est remplie jusqu’à 19,36 mètres de hauteur, soit 1,25 fois sa charge maximale. « Cela représente quand même 120 000 m3 d’eau ! Il faut environ une semaine pour que la cuve soit remplie », précise David Cieslik. Cette opération délicate mobilise actuellement sept personnes sur site. « Le plus important pour nous est de nous assurer, avant de commencer à remplir, que les soudures sont parfaites », commente le responsable Qualité. Ensuite, nous effectuons un contrôle du tassement et de l’inclinaison de la cuve tous les 25 % de remplissage et de vidage de la cuve, qui lui, est prévu pour s’étaler sur une dizaine de jours, les pompes de rejet étant moins puissantes.

Enfin lors de la vidange, un nettoyage complet haute pression de la cuve à l’eau douce est réalisé. « Fastidieux mais indispensable ! » conclut-il.

Les tests hydrostatiques sont désormais terminés sur les R1 et R2. Ils sont en cours sur le R3. Fin prévue début octobre au plus tard. 

Article présenté sur la lettre d'information : Septembre 2014

LAISSER UN COMMENTAIRE

Il est exigé que les participants précisent leurs nom, prénom, ainsi que leur adresse mail. Ces données, réservées à Dunkerque LNG, ne seront pas publiées à l'exception du prénom et de l'initiale du nom.

La publication des avis et commentaires est soumise à modération : prendre connaissance de la charte