Actualités

Version imprimable de l'article

Business GNL

Un premier quadrimestre très positif en dépit du Covid-19

05/06/20

Le terminal de Dunkerque LNG réalise un premier quadrimestre très positif et poursuit son développement avec le lancement de nouveaux services malgré la situation du Covid-19. Explications de Cédric Vandenbroucke, directeur commercial.

« Le terminal méthanier de Dunkerque a été très actif sur les quatre premiers mois de 2020. Le taux de regazéification a atteint une moyenne de 40 % avec un chiffre proche de 60 % pour le mois d’avril. Nous sommes montés en puissance au fil des mois. Presque tous nos créneaux clients ont été utilisés durant le mois d’avril. En comparant les quatre premiers mois de 2020 à la même période en 2019, nous avons quasiment réussi à maintenir notre activité dans une période contrainte, qui inclut l’épidémie de Covid-19. Néanmoins, cette crise génère des variations importantes sur les marchés. La consommation d’énergie a énormément chuté avec une réduction notable de la production industrielle dans le monde entier, ce qui impacte négativement les prix de l’énergie. Par exemple, le prix du gaz sur les hubs européens s’établissait autour de 5 à 6 euros le mégawattheure pendant le mois d’avril. Ces chiffres sont en-dessous des coûts marginaux de liquéfaction. En conséquence, une réduction du nombre de cargos GNL est attendue, suite à des annulations prévues aux États-Unis et au Qatar dans les mois à venir. Ceci pourra affecter le nombre de cargos accostant en Europe.

Un appel d’offres pour de nouveaux prospects

Le terminal méthanier de Dunkerque va devoir s’adapter à cette nouvelle donne. Une adaptation qui ne nous fait pas peur ! Nous avons initié en début d’année un appel d’offres permettant à de nouveaux clients potentiels de réserver des capacités existantes (3,5 bcm) de regazéification à partir de 2021. Une vingtaine de prospects se sont positionnés sur la première phase de qualification, nous poursuivons des discussions approfondies avec neuf d’entre eux, des discussions qui devraient se finaliser mi-juillet. Cet appel d’offres est d’ores et déjà très positif, parce qu’il nous a donné la possibilité de générer une visibilité accrue de Dunkerque LNG et de ses services vers des clients potentiels, avec lesquels nous pourrons travailler sur des ventes long terme ou court terme.

La station de chargement de camions-citernes, 2 000 créneaux disponibles

Évidemment, nous continuons de travailler notre développement en proposant de nouveaux services de GNL à petite échelle. Bien que le retard de la livraison du navire Honfleur à Brittany Ferries a un impact sur le début des opérations commerciales avec Total Marine Fuels, nous avons annoncé le 1er juin, le début de la commercialisation de la station de chargement de camions-citernes vers le marché. Cette mise en service commerciale nous permettra d’élargir notre clientèle grâce à la vente de près de 2 000 créneaux non-pourvus.

Une jetée aménagée… ou deux jetées ?

Nous poursuivons également notre projet d’aménagement de la jetée afin d’accueillir des petits navires avitailleurs et envisageons même, si l’intérêt devait se confirmer par des contrats de long terme, la construction d’une seconde jetée pour l’horizon 2024/2025.

Grâce à tous ces projets, Dunkerque LNG renforce son positionnement international et attirera de nouveaux clients. Il est également important de noter que notre gestion de la crise sanitaire Covid-19 ainsi que la stabilité et la flexibilité de nos opérations prouvent notre capacité à satisfaire nos clients, y compris dans un contexte troublé. »

Article présenté sur la lettre d'information : Juin 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Il est exigé que les participants précisent leurs nom, prénom, ainsi que leur adresse mail. Ces données, réservées à Dunkerque LNG, ne seront pas publiées à l'exception du prénom et de l'initiale du nom.

La publication des avis et commentaires est soumise à modération : prendre connaissance de la charte