Actualités

Version imprimable de l'article

Opérations et grands projets

Une première année d'exploitation commerciale réussie pour le terminal méthanier

22/01/18 1 commentaire

Le 1er janvier 2017, le terminal méthanier de Dunkerque entrait en fonctionnement commercial, après plus de six mois d'essais industriels et cinq années de travaux. Béatrice Prud'homme, présidente de Dunkerque LNG, dresse un bilan positif de cette première année et évoque déjà de nouveaux projets.

« Depuis sa mise en service, le terminal méthanier a reçu 11 navires. Pour chacun d’entre eux, tout s’est très bien passé. Les équipes de Dunkerque LNG et de Gaz-Opale, filiale de Dunkerque LNG en charge d’opérer le terminal, ont même été reconnues pour leur professionnalisme par l’ensemble des capitaines de navire. Nous sommes particulièrement fiers de ces retours positifs. Il nous faut maintenant rester vigilants pour garder intacte cette réputation », commente Béatrice Prud’homme.

Le terminal méthanier est un équipement neuf et déjà en plein développement dans l’optique de répondre aux besoins des clients. C’est la raison pour laquelle une première modification destinée à pouvoir proposer un « rechargement rapide de navires » (8000 m3 de GNL/heure) est déjà en cours. Elle devrait être terminée à la fin de l’année et complètera le service déjà disponible de rechargement lent (4 000 m3 de GNL/heure). « Ce nouveau service permet d’offrir à nos clients une flexibilité supplémentaire : une vraie plus-value à l’heure actuelle », précise Béatrice Prud’homme.

Autre projet en cours de réalisation : l’installation d’une station de « truck loading », autrement dit une « station d’avitaillement pour camions-citernes » au sein même du terminal. « Nous pourrons ainsi charger en GNL jusqu’à 3 000 camions par an. Notre premier client Total alimentera, d’ailleurs, le navire de la compagnie Brittany Ferries, « le Honfleur », à Ouistreham. Il sera le premier ferry français à utiliser le GNL comme énergie.  Pour des raisons environnementales, ces navires sont de plus en plus nombreux à être propulsés au GNL », explique Béatrice Prud’homme. « Aujourd’hui, les annonces se multiplient : Brittany Ferries, CMA CGM, Disney... ce qui est très prometteur pour ce carburant de transition énergétique. »  

Cette augmentation annoncée du nombre de navires à propulsion au GNL incite le terminal méthanier à réfléchir, en collaboration avec son partenaire le Grand Port Maritime de Dunkerque, à des projets de développement telle que l’adaptation de sa jetée afin de réaliser du soutage maritime. « Ainsi, des « barges » pourraient se charger en GNL au niveau de la jetée avant d’aller alimenter les navires propulsés au GNL qui arriveront au port de Dunkerque », conclut Béatrice Prud’homme.

Mission accomplie pour cette première année d’exploitation ! Les équipes se concentrent aujourd’hui sur les nouveaux défis à relever pour 2018 dont les travaux de l’été et les premiers rechargements.

Article présenté sur la lettre d'information : Janvier 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Il est exigé que les participants précisent leurs nom, prénom, ainsi que leur adresse mail. Ces données, réservées à Dunkerque LNG, ne seront pas publiées à l'exception du prénom et de l'initiale du nom.

La publication des avis et commentaires est soumise à modération : prendre connaissance de la charte

jean paul l.Il y a 266 jours

bonjour béatrice tout d'abord mes meilleurs vœux pour l'année nouvelle
super le terminal en pleine expansion belle réussite et beaux projets a venir
un jour j'aimerais bien venir visiter ton site
bonne continuation
paulo